fr-CAen-US
Language
Search
× Search
20 août 2019

Campagne de financement pour L'Eau vive

Pour faire un don

Je donne en ligneJe donne en ligne

Formulaire PDF Télécharger le formulaire

 

IMPORTANT : Tout don dans le cadre de cette campagne est considéré comme un don de charité déductible aux fins d’impôts. Vous recevrez donc, par courriel ou courrier, un reçu officiel de la Fondation fransaskoise.


Merci à nos donateurs

Catégorie platine :  dons de 1 000 $ à 2 000 $

Florent Bilodeau, Françoise Sigur-Cloutier, Bernard Wilhelm, Omer Archambault, Sylvie B. Holdings Ltd, René Archambault, Hervé Lepage.

Catégorie or : dons de 200$ à 999 $

Anette Labelle, René Carpentier, Guy Duperreault, Wheatland Builders and Concrete Limited, Charles-Henri Warren, Laurent Desrosiers, Alexander Paul, Philippe Landry, Gilbert Hautcoeur, Richard Lapointe, Monique Nenson, Henri Bouvier, Donald Cyr, Sculpture Fafard, Marcel Michaud, Joseph Poirier, Eugène Jacques, Denis Bouffard, les Sœurs de Notre Dame, Yolande Marchildon, Anne Leis, Monique Marchildon, André Moquin, Richard Marcotte, Janique Dubois, Hélène Masson, Roger Gauthier, Robert Cousin, Paul et Claudia Poirier, Wilfrid Denis, Réal Forest, Roger Sylvestre. 

Catégorie argent : dons de 25 $ à 199 $

Leona Begrand, Andre Nogue, Irène Chabot, Rachel Rivard, Donald Benoit, Jeannine Chabot, Roger Marchand, Brigitte Rottiers-Leibel, Eugène Vachon, Pat Connoley, Marie C. Aubin, Gertrude Brisebois, Barbara De Vlieger, Jocelyne Lavergne, Daniel Paquet, Nathalie Brunet, Mélissa Castonguet-Cossette, Yoland Comeau, Yvette S. Gareau, Stella Gentil-Perret, Cécile Poilièvre, Martine Methot, Heather Leask, Lisette Marchildon, Angèle Boisvert, Raymonde Nolius, Jean-Marie Bouvier, Gisèle Fortier, Caroline Boudreau, Martin Prince, Claude Martel, Marguerite Hounjet, Louis Gauthier, Stephen Kenny, Cary Burant.

 

Partenaires de la campagne de financement de la CPF

La CPF lance une campagne de financement pour assurer la publication de L’Eau vive, seul journal francophone en Saskatchewan

Afin de faire face à d’importantes difficultés financières, qui mettent en péril la publication de L’Eau vive, la Coopérative des publications fransaskoises (CPF) lance une campagne de levée de fonds à partir de ce jeudi 22 octobre 2015. Cette initiative, appuyée par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) et la Fondation fransaskoise (FF), entre dans le cadre de la campagne d’automne 2015 de la Fondation.

Objectif : pallier une forte baisse des revenus publicitaires. Si on compare la tendance de janvier à octobre 2015, par rapport à la même période en 2014, on constate :

  • Une baisse de 50% des revenus publicitaires du gouvernement fédéral (la plus pénalisante)
  • Une baisse de 42% des revenus publicitaires provinciaux
  • Une baisse de 8% des revenus publicitaires des organismes francophones

La CPF/L’Eau vive tente de faire face à cette crise en cherchant de nouvelles sources de financement, de nouveaux abonnés, en améliorant son contenu, en développant son volet numérique, etc. Mais cette chute des revenus publicitaires a des conséquences néfastes :

  • Le CPF a dû puiser plusieurs fois dans ses réserves financières pour continuer de publier l’Eau vive
  • Elle doit réaliser des économies de fonctionnement et notamment diminuer le nombre de parutions de L’Eau vive jusqu’à la fin de l’année. A partir du 29 octobre, le journal, jusqu’à présent diffusé chaque semaine en version imprimée et électronique, sera publié chaque deux semaines et uniquement dans son format électronique sur son site Internet www.leau-vive.ca.

La chute des revenus publicitaires, notamment au niveau fédéral, est subie par de nombreux journaux, tant anglophones que francophones, peu importe leur rythme de publication. Selon l’Association de la presse francophone (APF), les dépenses en publicité du gouvernement dans ses 23 journaux membres sont passées de 1,9 millions $ en 2006, à 434 725 $ en 2014. Soit une chute de plus de 77% !

En septembre dernier, l’APF, la Fédération Acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) et la Fédération des communautés francophones et acadiennes (FCFA) ont déposé chacune une plainte auprès du commissaire aux langues officielles du Canada. La CPF/L’Eau vive a déposé plainte à son tour, le 5 octobre dernier.

Rappelons-le, la presse francophone en Saskatchewan existe depuis 1910, lors de la création du Patriote de l’Ouest, remplacé par  La Liberté et le Patriote en 1941, puis par  l’Eau vive en 1971. A plusieurs reprises au cours des décennies, cette presse en français a dû faire appel aux membres de la communauté pour assurer sa survie. Et, plus d’un siècle après sa création, il y a toujours un hebdomadaire francophone en Saskatchewan, grâce à la volonté et à l’engagement de la communauté !

Le contexte actuel oblige la CPF à solliciter une fois de plus les bonnes volontés. L’objectif de la campagne de levée de fonds est fixé à 50 000,00 $.

Toute contribution dans le cadre de cette campagne, faisant partie de la campagne annuelle de la FF, est considérée comme un don de charité, déductible aux fins d’impôts.

Conditions d'utilisationDéclaration de confidentialitéCopyright 2019 Coopérative des publications fransaskoises
Back To Top